Enquête menée par l'EPFZ : 60% des Suisses se considèrent insuffisamment protégés contre les ondes de la téléphonie mobile

Le sondage souligne la nécessité politique d'agir dans le domaine du développement du réseau de téléphonie mobile


> 40,5 % se sentent exposés à des rayonnements électromagnétiques dans leur domicile
> 10,6% déclarent être électrosensibles
> L'installation gratuite de matériel de radioprotection serait appréciée.


L'image nuancée fournie par l'enquête contredit la polarisation pratiquée par les médias

Le résultat de l'enquête représentative menée par l'EPF Zurich "Schweizer Umweltpanel. Fünfte Erhebungswelle: 5G. Befragungszeitraum: Mai - Juli 2020" avec un total d'environ 7'000 participants est surprenant : L'impression dominante d'une population polarisée, divisée entre les opposants et les partisans de la téléphonie mobile, doit être révisée. Le cliché, véhiculé par les médias, d'une minorité en proie à des peurs diffuses et opposée à une majorité progressiste a été démasqué. La réalité est beaucoup plus nuancée.

Le texte n'est disponible qu'en allemand: https://saferphone-initiative.ch/DE/artikel/

Auteur: FrequenciaSource: ETH Zürich | Institute of Science, Technology and PolicyLangue originale: AllemandPublié: 13.05.2020
Auteur: FrequenciaSource: ETH Zürich | Institute of Science, Technology and PolicyLangue originale: AllemandPublié: 13.05.2020

Nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre déclaration de protection des données afin de vous offrir la meilleure expérience Web. Vers la politique de confidentialité